Non contentes de confectionner de nouvelles tenues,  voilà que nous nous lançons dans la restauration de robes prestigieuses: armées de nos aiguilles, épingles, crochets, pinces, ciseaux,  fers, savons,  nous engageons la lutte contre les taches, nous déclarons la guerre aux déchirures et aux arrachages de boutons et agrafes, nous restructurons les ourlets dégradés,  nous pourchassons

Pour en savoir plus…

Une nouvelle robe vient de sortir des mains agiles de Danielle, Marie-Catherine et Arlette.  En taille 38,  elle est en taffetas brodé,  agrémentée de galons.  Elle est en deux parties,  le buste et la jupe, et se ferme dans le dos,  par une bande à pressions masquée par des boutons recouverts du même taffetas. Pour masquer

Pour en savoir plus…

Oups! j’ai complètement oublié de vous montrer la robe en cours de réalisation.  La voici.  On l’appellera Adélaïde.  Comme celle de l’horlogère (Madeleine), elle est en taffetas et réalisée en 42, à partir d’un modèle américain de 1860.  Il nous reste à finir la doublure et la ceinture mauve.

Ce jeudi, toutes les costumières de Fil en Coulisses étaient de sortie à Ezy Sur Eure, car André et Suzanne, de l’asociation « les amis du musée du peigne » nous invitaient pour une visite guidée.  C’est là qu’aura lieu l’exposition « portraits croisés », pour laquelle nous préparons robes et costumes.  André nous a guidés magistralement tout au

Pour en savoir plus…